BENOIT XVI, SUCCESSEUR DE JUDAS ISCARIOTE



Le Baisé de Judas


Introduction

La loi de Moïse est-elle la loi de la synagogue actuelle ?
Le peuple juif, Israël, est-il toujours le "peuple élu", le "peuple de Dieu" ?

A ces deux questions, nous allons lire les réponses de l'enseignement traditionnel de l'Eglise et celles de Josef Ratinzger.

L'enseignement traditionnel de l'Eglise

Ces questions fondamentales, l'Eglise y a toujours répondu par la négative.

Voici deux extraits d'ouvrages que combattent les juifs et la secte conciliaire dirigée anciennement par Karol Wojtyla (Jean-Paul II) et présentement par Josef Ratzinger (Benoît XVI) :




L'enseignement de Josef Ratzinger

Cet enseignement traditionnel de l'Eglise est désormais ouvertement combattu par la secte conciliaire de Jean-Paul II et Benoît XVI. Voici quelques extraits de discours prononcés par le dernier usurpateur du Saint Siège, faux successeur de Saint Pierre et vrai successeurs de Judas Iscariote :

Conclusion

Après ce florilège de citations de Benoît XVI, rappelons les propos du Chevalier Gougenot des Mousseaux et de Maurice Pinay :

  • Ce premier mot était indispensable à nous préparer aux intéressants chapitres des moeurs talmudiques et de la Cabale, tandis que, de page en page et de mieux en mieux, va désormais se découvrir à nos yeux cette audacieuse et insigne fausseté, sans cesse répétée par les rabbins modernes au grand bénéfice du judaïsme : que la loi de Moïse est la loi du Juif.

  • Il est absurde d'identifier le peuple hébreux primitif (d'Abraham, d'Isaac, de Jacob, de Moïse) avec la Très Sainte Vierge et les Apôtres - qui recurent le privilège divin d'être le peuple élu du Seigneur -, avec les juifs postérieurs qui, en violant la condition imposée par Dieu pour être le peuple élu, méritèrent en outre par leurs crimes, leurs apostasies et leurs méchancetés le titre de Synagogue de Satan. Il n'y a que les clercs qui soient les successeurs de Judas Iscariote à pouvoir affirmer une telle aberration. Est-il besoin d'en dire plus ?


    Retour à l'index de www.vigitrad.org